Une si longue lettre de Mariama Ba

Une si longue lettre de mariama BaRésumé du roman de Mariama Ba, « Une si longue lettre »

Ramatoulaye, la narratrice vient de perdre son mari Modou dont elle était la première épouse. Elle met alors à profit les 40 jours de deuil que lui impose la tradition sénégalaise en écrivant une lettre à sa meilleure amie Aïssatou, exilée aux Etats-Unis. Ramatoulaye revient sur sa vie, sur ses souffrances, ses relations familiales et surtout sur ses souvenirs avec l’homme aimé, avant l’arrivée d’une co-épouse. Dans cette lettre, elle expose à Aïssatou les problèmes de société la concernant de près, c’est-à-dire la polygamie, les castes,  l’exploitation de la femme…

Pour en savoir plus sur Mariama Ba

Ce roman est un classique de la littérature Africaine et en particulier de la littérature Sénégalaise. Etant née à Dakar, au Sénégal, ce roman je l’ai lu lors de ma scolarité. Il reste présent dans ma mémoire. Ce livre a été écrit il y a 33 ans par Mariama Ba. Ce roman a reçu en 1980 le Prix Noma. Elle est décédée en 1981, peu avant la parution de son second roman, « Un chant écarlate ». Ces deux romans ont eu un impact non négligeable dans la littérature au Sénégal.

Ce Roman fait parti de la liste des romans à livre dans le challenge de la littérature Africaine.

 

L’avis d’Affoh sur le Roman de Mariama Ba, « Une si longue lettre »

Après le décès de son mari, Ramatoulaye écrit à Aissatou, sa meilleure amie afin de lui raconter le déroulement des funérailles. Elle finit par se replonger dans ses souvenirs et revient sur les événements marquant de leur vie respective qu’elle rapporte au fil des pages. Cette lettre deviendra alors une arme pacifique  dont se servira l’auteure, Mariama Bâ pour dénoncer la condition de la femme au Sénégal; écrasée par le poids du patriarcat, des traditions, des religions ou encore du modernisme. Emprunte de pudeur et de douceur malgré le caractère sérieux des sujets abordés; elle plonge le lecteur dans une atmosphère douce-amère de laquelle il est difficile de décrocher. On aimerait que cette si longue lettre n’ait jamais de fin.

Vous trouverez un résumé plus détallé sur le blog d’Affoh


Titre : Une si longue lettre5/5
Auteur : Mariama Ba
ISBN : 2842612892
Nombre de page : 164
La phrase en refermant le livre : Un classique toujours apprécié et d’actualité !

31 commentaires sur “Une si longue lettre de Mariama Ba

  1. Une si longue lettre,quelle bonne initiative prive prise de la part de Mariama pour exposer la tradition senegalaise et ses difficultes.Cet ouvrage est un reel eveil de conscience pour la societe scolarisee sur la violence faite au femme.

  2. J’aime bien ce roman ‘une si longue lettre’ parce qu’il traite d’une part:la violence de la tradition par africaine par Tamsir.

  3. C est une livre très intéressant qui parle de notre vie de femme dans les familles surtout si iptu as des coepouses j ai adoré vraiment

  4. J’ai adorée ce livre. A travers lekel l’on l’évade.je me suis instruire sur la communauté sénégalaise.sur le mariage et sur bien d’autre

  5. Mariama BA est une figure exemplaire de la femme noire africaine. Je tiens beaucoup a ce que l’ecole senegalaise insiste sur cet oeuvre qui denonce les relations familiales, les souffrances bref le mode de vie de la femme dans la societe senegalaise. Elle (oeuvre) peut jouer un role d’educateur tout en aidant les jeunes a sensibiliser leurs parents contre les violences familiales surtout entre coepouses.
    Merci

  6. ce roman est exemple pour la littérature africaine çela choc vraiment et il relate les maux de la société et le mode de vie de la population sénégalaise

  7. J’ai lu et j’ai relu a plusieurs reprises
    ce roman, qui est en fait la realite de la plupart des femmes noires africaines. Mariama Ba devait avoir l’age de ma mere si elle etait encore vivante. Je compare sa vie a celle de ma maman et ses co-epouses et partout que ce soit au Senegal ou au Tchad, leur vie familiales etaient similaire. Hommage a Matiam Ba. Paix a ton ame.

  8. avant tt suis vraiment fier de voir une femme africain ecrit des roman interessent coe celleci si non mw j ai commence a lire cette roman a partir de la classe du 6em a chaque fois si j ecoute le nom mariam je me rapel directementn a mariam ba et je souhaite que tt les femme africaine du 21esiecle de prendre cet bel exemple merci

    1. Merci pour ce commentaire. J’avais lu ce roman étant petit et je souhaitais vraiment le voir figurer sur ce site. Il s’avère que c’est l’un des livres le plus consulté …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *