Contrecoups, de Nathan Filer

Contrecoups

Cet avis a été rédigé par Océane lors du concours de Janvier 2015, « gagner un livre« . Un grand merci à Océane pour cette belle description !

Dans Contrecoups, on se retrouve dans la tête d’un schizophrène de 19 ans, Matthew. On suit le fil de ses pensées, qui s’égarent souvent, on apprend le drame qui a touché sa famille -la mort de son frère- et les circonstances, et peu à peu on comprend comment Matt en est arrivé là. Ayant moi-même mon meilleur ami qui est tombé dans la schizophrénie suite à un drame -bien avant que l’on ne se connaisse-, j’attendais beaucoup de cette lecture. Possédant quelques connaissances sur la maladie, je ne m’attendais pas à quelque chose de violent et touchant au possible qui me ferait pleurer toutes les larmes de mon corps, et, en effet, ce n’est pas ce que j’ai eu. Non, j’ai eu un livre qui m’a laissée mitigée, à la fin je ne savais pas si je l’avais aimé ou pas. Il me rappelait mon meilleur ami puissance mille, et soudainement je comprenais un peu mieux cette sorte de « déréalisation » à laquelle sont confrontés ces jeunes malades. J’en suis ressortie changée, en ayant appris beaucoup plus de choses que si j’avais lu un livre qui parle de la schizophrénie en termes scientifiques et médicaux… Ce bouquin… Il m’a déstabilisée, et au final je me sentais un peu schizophrène moi aussi. Et si je devais retenir une phrase, ce serait celle qui compare la maladie à un serpent sinueux dans nos pensées. Car c’est tout à fait ça que l’on ressent, à la fin.

Contrecoups

Résumé du roman Contrecoups, de Nathan Filer

Je vais vous raconter ce qui s’est passé, parce que ce sera un bon moyen de vous présenter mon frère. Il s’appelle Simon. Je pense que vous allez l’aimer. Vraiment. Mais dans quelques pages il sera mort. Et il n’a plus jamais été le même après ça.  » Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Hanté par la mort de son grand frère, lors de vacances à la mer, dix ans auparavant. Hanté par la culpabilité. Hanté par la voix de Simon qu’il entend partout, tout le temps : dans le bruissement des feuilles des arbres, dans le crépitement des bougies d’anniversaire, dans le murmure de la marée… Dernier lien qui l’unit au frère disparu pour Matthew ;  » hallucinations de commande « , disent les médecins. Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui  » ressemble à un serpent « . Pour comprendre son passé et s’en libérer enfin, Matthew écrit, dessine, jette ses pensées sur le papier, tente de remonter le fil du temps. Il raconte l’enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents ; l’adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana ; la lente descente dans la folie, l’internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l’hôpital psychiatrique –  » Je vis une vie faite de copiés-collés « , les soignants débordés mais qui font de leur mieux, l’ennui abyssal :  » il n’y a littéralement rien à faire « … Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde. Bouleversant, tourmenté, souvent drôle, Contrecoup est avant tout baigné d’une profonde humanité. C’est un roman déchirant, tendre et courageux, porté par une voix absolument unique.


Titre : Contrecoups
Auteur : Nathan Filer
ISBN : 2749923344
Nombre de page : 349

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *